Les Films

Howard-Zinn-une_histoire_populaire_americaine.jpg

Howard Zinn, une histoire populaire américaine

Film documentaire d’Olivier Azam et Daniel Mermet - « Du pain et des roses »« Si ceux qui tiennent les rênes de la société se montrent capables de contrôler nos idées, ils sont à peu près assurés de conserver le pouvoir. Nul besoin de soldats dans les rues. Nous nous contrôlons nous mêmes. » Howard ZinnEn 1980 paraissait aux États Unis le livre de Howard Zinn, Une histoire populaire des États-Unis, dans lequel il questionne les fondements de la nation américaine en écho aux premiers mots du préambule de la Constitution des États-Unis, « Nous, le Peuple » : de quel peuple écrit-on l’histoire ? « Tant que les lapins n’auront pas d’historiens, l’histoire sera racontée par les chasseurs ». Le 15 avril 1945, Howard Zinn larguait les toutes nouvelles bombes au napalm sur Royan et découvrait que…

Lire la suite

El-Presidente.jpg

El Presidente

Un film de Santiago MitreDans le magnifique palais de la Casa Rosada à Buenos Aires, on pénètre à pas de velours, par la porte de service, en se faufilant derrière les employés de maison. Un univers feutré où chacun s’affaire dans les coulisses du pouvoir, rouage d’un mouvement perpétuel infernal à filer le tournis. L’on chuchote, l’on murmure… Si quelques-voix s’élèvent, c’est pour mieux entourer le nouveau Président de la République pris dans le tourbillon de cette ruche humaine – à moins que ce ne soit un véritable guêpier ? S’il n’est élu que depuis six mois, celui qui s’est forgé la réputation d’un homme du peuple « normal » pour mieux séduire n’en est pas moins un animal politique aguerri, à l’œil perçant et à l’intelligence acérée. Hernan Blanco (Ricardo Darín, impressionnant), sans…

Lire la suite

Chouette-un-nouvel-ami.jpg

Chouette... un nouvel ami !

Programme de six films d’animation pour les enfants à partir de 3 ans. Il est des moments dans la vie où l’on se sent bien seul… Et puis tout à coup, au détour d’un chemin, une rencontre ! Et à nouveau, tout nous semble beau ! Six histoires épatantes pour nous conter la joie de trouver un ami.Le Moineau et l’épouvantail (Gholamreza Kazzazi, Iran, 2015, 11 mn) : Un petit oiseau transi de froid trouve refuge dans les bras du seul épouvantail de la plaine glacée. Petit à petit, il s’habitue à sa présence, le répare, s’y abrite et finit par le considérer comme un membre de sa famille. Un jour, l’oiseau permet à une louve accompagnée de ses petits d’échapper à un piège. Elle lui viendra à son tour en aide lorsque des corbeaux décideront d’attaquer l’épouvantail.Deux contes qui tiennent sur une…

Lire la suite

Comme-des-lions.jpg

Comme des lions

Film documentaire de Françoise DavisseLe film commence par la fin. Point de surprise puisque l’usine Peugeot d’Aulnay, fleuron de la marque durant des décennies a, malgré 4 mois de grève d’une partie de ses ouvriers, fermé ses portes en Avril 2014, victime des stratégies financières d’un grand groupe pourtant bénéficiaire et largement aidé par l’Etat. Dans la séquence d’ouverture, on voit quelques ouvriers autrefois grévistes dans leur usine à l’arrêt, en passe d’être démantelée, exprimer leur sentiment. Et étrangement, au lieu d’être hébétés, résignés, écœurés, ils ne se montrent pas peu fiers d’une lutte qui non seulement leur a apporté des avancées significatives mais a surtout prouvé la force de la solidarité ouvrière et sa dignité inaliénable. Vous l’aurez compris, Comme des lions est…

Lire la suite

Chomsky-et-Cie.jpg

Chomsky et Compagnie

Film documentaire de Olivier Azam et Daniel MermetL’alchimie magique de Chomsky et Compagnie, c’est la rencontre d’un des plus grands intellectuels vivants et de ses compagnons de pensée avec un trublion du paysage radiophonique hexagonal. L’intellectuel, c’est Noam Chomsky, linguiste, mais aussi décrypteur permanent de l’histoire de son pays, dont il a démonté depuis la Guerre du Vietnam les ressorts idéologiques, les manipulations médiatiques dans le cadre de la propagande de guerre autant militaire qu’économique. L’homme de radio, c’est Daniel Mermet, dont l’émission Là bas si j’y suis sur France Inter constituait alors le dernier petit espace de bonheur et de simplicité dans une radio publique engluée par la pensée dominante. Une émission qui donnait la parole généralement aux sans…

Lire la suite

Voyage-de-Lucia.jpg

Le voyage de Lucia

Un film de Stefano PasettoLeur rencontre pourrait sembler caricaturale : deux opposées qui s’attirent comme des aimants dans un livre de chimie du premier cycle. C’est bien plus que cela. Elle, Lucia, brune, fine, élégante, classe… Le genre de femme à qui tout semble facile, qui attire naturellement le regard. Une que le temps qui passe n’écorche pas violemment et que les petites rides de la quarantaine rendraient encore plus touchante, si elle ne se montrait si distante, rigide, implacable. Impeccable comme son costume d’hôtesse de l’air, travail qu’elle s’évertue à conserver malgré les récriminations de son mari allergologue qui gagne bien assez pour deux. Son épouse reste un terrain inaccessible qui le dépasse lui et sa science. À tel point qu’il ira voir ailleurs comme on dit. C’est…

Lire la suite

Famille-heureuse.jpg

Une famille heureuse

Un film de Nana Ekvtimishvili et Simon GROßLa première raison de voir ce très beau film, intelligent et délicat, pourrait relever de l’exotisme, qui parfois a du bon : voir des images, prendre des nouvelles de la Géorgie, pays lointain et bien mystérieux pour la plupart d’entre nous… Quelques indices, telle la consommation abusive de jus de cerises – que l’on produit artisanalement et conserve dans d’énormes bocaux –, indiqueront aux connaisseurs que nous sommes au cœur du Caucase – les Turcs, les Azéris… sont également très friands de cerises. Les cinéphiles ne pourront s’empêcher de penser aux merveilleux films de Sergueï Paradjanov, qui évoquaient avec une poésie sublime, et un art achevé de la composition picturale, la beauté et la richesse culturelle du pays. Et puis il y a aussi le…

Lire la suite

Caire-confidentiel.jpg

Le Caire Confidentiel

Écrit et réalisé par Tarek Saleh - Grand Prix, Festival de Sundance 2016 - Grand Prix Beaune 2017, Festival international du film policier.Le titre donné par le distributeur français à cet excellent polar entièrement tourné au Caire est tout sauf anodin et particulièrement bien choisi : les amateurs du genre pensent immédiatement à L.A. Confidential de James Elroy et à son adaptation cinématographique très réussie, dont l’intrigue policière était indissociable de la radiographie sans complaisance du Los Angeles rutilant et pourri des années 50, gangréné par la violence, le racisme, l’anti-communisme et la corruption. Ici c’est Le Caire qui est soumis au même détecteur de mensonges, de combines, d’hypocrisies, de comportements mafieux. Nous sommes en 2011, peu après la révolution tunisienne…

Lire la suite

120-battements-par-minute.jpg

120 battements par minute

Un film de Robin Campillo. Scénario de Robin Campillo et Philippe Mangeot. Festival de Cannes 2017 : Grand Prix et Prix de la Critique internationaleIls étaient jeunes, fougueux, gourmands à vouloir goûter jusqu’aux fruits défendus. Certains timides, d’autres exubérants, de tous horizons et de tous styles. Tous avaient la vie devant eux et mordaient dedans à bouche que veux-tu, sans complexe, sans crainte, sans penser à s’économiser, ni à se protéger. Mai 1968 était passé par-là, puis 1982 avec des modifications de loi, un vent de liberté semblait vouloir balayer les préjugés rétrogrades. On avait le droit d’aimer qui on voulait ouvertement, ou presque, et on n’allait pas s’en priver ! Insouciance savoureuse des années 1990…Puis parvinrent des rumeurs lointaines, incertaines, sur une…

Lire la suite

Jeannette.jpg

Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc

Un film musical écrit et réalisé par Bruno Dumont. Adapté de Jeanne d’Arc et Le Mystère de la charité de Jeanne d’Arc de Charles Peguy. Musique originale de Igorrr. Chorégraphie de Philippe Decouflé.Si Bruno Dumont n’existait pas, il faudrait d’urgence l’inventer, tant il fait souffler à lui tout seul sur le cinéma français le vent insolent de la liberté, de la créativité, de l’audace et (c’est plus récent, depuis P’tit Quinquin et Ma Loute, disponible en Vidéo en Poche) de la fantaisie. Ce nouveau film, vision inénarrable de l’enfance de Jeanne d’Arc et réalisé pour Arte, en apporte une nouvelle preuve. Sur l’écran nos yeux ébahis découvrent, au milieu d’une campagne désolée, une comédie musicale dans laquelle des nonnes scandent des vers de Charles Péguy sur un fond musical mixant la…

Lire la suite

Jar-City.jpg

Jar City

Un film de Baltazar Kormakur, écrit par Baltazar Kormakur et Arnaldur Indridason, d’après son roman La Cité des Jarres.Pour les amoureux du roman noir, la découverte du polar scandinave fut une révélation. Il y eut d’abord le suédois Henning Mankell et son commissaire Wallander, premier grand choc. Ensuite quelques auteurs talentueux, parmi lesquels le tout aussi suédois Äke Edvardson et son Erik Winter. Et puis, plus récemment, deuxième très grande claque avec l’islandais Arnaldur Indrididason et son Erlendur, entré d’emblée dans le petit cercle de nos (anti)héros polardeux de chevet (on n’oublie pas la folie Millenium, mais celui-là tout le monde en parle). Premier bouquin d’Indridason publié en France, La Cité des jarres s’incarne au cinéma dans un film d’autant plus fidèle à l’univers…

Lire la suite

Paese-di-Calabria.jpg

Un Paese di Calabria

Film documentaire de Shu Aiello et Catherine Catella.C’est une bouffée d’espoir, un souffle d’optimisme qui nous arrivent de Calabre, cette pointe de la botte italienne, pas touristique pour une lire, contrairement à la Sicile toute proche. Plus précisément d’un petit village à l’intérieur des terres, Riace. Un village frappé, comme beaucoup d’autres dans le coin, par un exode rural qui ne date pas d’hier, dans cette région agricole et pauvre qui fut longtemps une très importante terre d’émigration, grossissant une diaspora calabraise particulièrement nombreuse en France, mais surtout aux Etats Unis – au point que les Calabrais sont plus nombreux hors d’Italie que dans leur région d’origine. A Riace, il s’est passé à la fin des années 1990 quelque chose d’improbable qui a inversé la…

Lire la suite

This-is-my-land.jpg

This is my land

Film documentaire de Tamara Erdre.Tamara Erde est née en Israël, a longtemps cru aux valeurs patriotiques de son pays, a fait son service militaire comme toute jeune fille israélienne… Et puis elle est devenue cinéaste et, désormais parisienne d’adoption, elle a pris ses distances. Constatant les errances et les mensonges de la classe dirigeante du pays qu’elle a servi, elle a voulu comprendre ce qui, dans le système éducatif qui l’a formée, contribue à faire accepter par la majorité de ses concitoyens une politique gouvernementale pourtant condamnée par une grande partie de l’opinion internationale. Et aussi interroger l’éducation de ceux qui étaient autrefois pour elle ceux d’en face, en Cisjordanie.Tamara Erde est allée à la rencontre des enfants et des enseignants d’une école de…

Lire la suite

Mecanique-des-flux.jpg

La mécanique des flux

Film documentaire de Nathalie Loubeyre.La Mécanique des flux est un documentaire filmé aux points clés des routes migratoires de l’Europe forteresse. Il donne des voix, des visages, des corps aux dits « migrants », « réfugiés », improprement appelés « clandestins », qui sont avant tout des êtres humains qui tentent de traverser les frontières à la recherche d’une vie meilleure.Ces portraits et ces paysages racontent la violence qui se cache derrière l’euphémisme de « contrôle des flux », exercé par les gouvernements nationaux et l’Union Européenne, notamment via Frontex, son agence de contrôle des frontières. Une violence qui s’exerce sur des hommes, des femmes et des enfants et qui révèle l’un des visages de l’Europe d’aujourd’hui.Nathalie Loubeyre donne à voir et à entendre les…

Lire la suite

Upstream-color.jpg

Upstream color

Écrit et réalisé par Shane CarruthDurant le prologue, qui semble longtemps déconnecté du reste de l’intrigue, deux adolescents ingurgitent un liquide qui les unit instantanément, leurs pensées et leurs gestes fusionnent… Quelques plans plus tard, un homme élève une culture de vers dans sa maison et les utilise pour créer une nouvelle drogue qui crée un mimétisme sensoriel chez ceux qui la prennent. Il séquestre une jeune femme chez lui et la drogue à son insu. Un jour, elle s’enfuit.Ce pitch alléchant n’est que le tout début du deuxième long-métrage de Shane Carruth (après Primer, disponible en Vidéo en Poche). Quant au reste du film, aucun résumé ne pourrait vraiment lui rendre justice. Ce n’est pas tant que l’histoire est trop abracadabrantesque pour ça (elle l’est juste ce qu’il faut),…

Lire la suite

Tikkoun.jpg

Tikkoun

Écrit et réalisé par Avishai Sivan - Prix Spécial du Jury, Festival de Locarno 2015.Tikkoun nous plonge de manière quasi ethnographique dans le quotidien d’une famille juive ultra orthodoxe… Le père est boucher kasher et son métier est marqué tout autant que la vie de son fils par des rituels inflexibles, en l’occurence ceux qui accompagnent l’abattage des bêtes selon les préceptes de la Torah. Pendant ce temps Haïm Aaron se rend chaque jour dès l’aurore à la yeshivah, étudiant toute la journée les textes sacrés après avoir fait ses ablutions. Dans ce monde très masculin, où la recherche spirituelle exclut les conversations trop prosaïques, les plaisirs, même les plus simples, sont de fait exclus : profiter par exemple d’un bain de soleil est considéré comme un péché. Haïm Aaron mène ainsi…

Lire la suite

Vengeresse.jpg

La Vengeresse

Film d’animation de Bill Plympton et Jim Lujan.Youhou ! Voilà le retour du cinéaste d’animation le plus cinglé, le plus indépendant, le plus délibérément américain que le monde des petits bonshommes qui bougent ait jamais connu, j’ai nommé Bill Plympton, grâce auquel on ne voit pas le temps passer. Son cinéma nous paraît tellement drôle, tellement enlevé, tellement libre qu’on n’arrive pas à croire que le bougre a déjà sept décennies et quarante ans de carrière ! Cette fois le jeune Plympton s’est acoquiné avec un gamin surdoué de 45 ans, Jim Lujan, et ce duo d’enfer nous offre un vrai festival pétaradant de pépées incendiaires aux formes exagérément protubérantes, de méchants caricaturaux, de sales gueules invraisemblables tout droit sorties de pénitenciers réservés aux serial killers,…

Lire la suite

Taxi-Teheran.jpg

Taxi Téhéran

Écrit et réalisé par Jafar Panahi - Ours d’Or, Festival de Berlin 2015.C’est un magnifique et allègre bras d’honneur aux barbus barbons barbants. Les BBB (c’est plus court comme ça), ce sont les mollahs du régime iranien et leurs fonctionnaires zélés qui ont tenté par tous les moyens de faire taire le réalisateur Jafar Panahi. En 2010, les autorités l’ont d’abord emprisonné puis, après l’avoir libéré, lui ont interdit toute sortie du territoire et surtout ont essayé de l’empêcher de tourner. Mais on ne peut pas interdire à un être humain de respirer et durant les cinq dernières années, Panahi a naturellement désobéi en tournant clandestinement trois films, montrés dans les plus grands festivals internationaux. Taxi Téhéran fut projeté au Festival de Berlin où il reçut à l’unanimité du jury…

Lire la suite

Adieu-Falkenberg.jpg

Adieu Falkenberg

Un film de Jesper Ganslandt.« On prétend qu’il faut toujours regarder de l’avant. Anticiper. Moi je continue de songer au passé. Je garde l’image des enfants que nous étions. À l’intérieur je n’ai pas changé. C’était la dernière chance de capturer cela avant que ça n’ait disparu. Je ne voulais pas attendre qu’on soit vieux pour faire un film. Nous nous sommes dit qu’on pouvait tout aussi bien le faire maintenant. Avec les authentiques protagonistes, au lieu d’acteurs se faisant passer pour de vrais gens. Je veux contempler la vie de tous les jours, pas une version enjolivée par les artifices habituels au cinéma. » Jesper GanslandtDernier été à Falkenberg… Alors que la petite bourgade Suédoise est baignée de soleil, et que les journées se déroulent au rythme tranquille des grasses matinées,…

Lire la suite

The-Tribe.jpg

The Tribe

Écrit et réalisé par Myroslav Slaboshpytskiy (Grand Prix de la Semaine de la Critique, Festival de Cannes 2014). En langue des signes volontairement non sous-titrée.C’est un pari fou de cinéma. Un pari tenu au-delà de tout pronostic, de toute attente, qui fait de ce film une véritable révélation, une expérience à nulle autre pareille de radicalité productive, d’audace exaltante. Vous n’entendrez aucun dialogue dans The Tribe puisque tous les personnages – et les acteurs qui les interprètent – ou presque sont sourd-muets et s’expriment en langage des signes, que le jeune réalisateur a choisi de ne pas sous-titrer. Et c’est bien là que réside le coup de génie car ce choix, qui peut être déconcertant au premier abord, nous amène à nous concentrer sur l’étonnant et fascinant ballet des regards…

Lire la suite

- page 1 de 11