Apaga-y-vamonos.jpgFilm documentaire de Manel Mayol

Le haut bio-bio est la partie supérieure d’un fleuve puissant qui dévale du plateau des Andes et arrose depuis la nuit des temps le territoire des Indiens Mapuches. Des citoyens gentils et accueillants, capables aussi de terribles révoltes qui firent successivement plier les Incas, les Espagnols qui laissèrent 40000 hommes sur le terrain, et les Chiliens obligés, in fine, de leur consentir par traité un statut indigène spécial, unique dans toute l’Amérique Latine. Mais un jour maudit, vers la fin du siècle dernier, la multinationale Endesa, première compagnie hydroélectrique d’Espagne et d’Amérique Latine, entreprit de s’approprier les terres des autochtones pour les noyer sous les eaux du barrage géant de Ralco. Ce que les Incas, les Espagnols et les Chiliens n’avaient pas pu faire, réduire les Mapuches à l’obéissance, Endesa, sa clique et son dirigeant franquiste allaient-ils le réaliser ?

Apaga-y-vamonos-2.jpgPromesses d’une vie meilleure, chantage à l’emploi, corruption, faux et usages de faux, menaces… toutes les méthodes habituelles des grands prédateurs de l’économie mondialisée, sont mises en œuvre jusqu’à provoquer colère et violences : « Votre opulence en Europe est financée par notre misère ». Les Mapuches, dénoncés comme terroristes par des hommes cagoulés, emplissent aujourd’hui les prisons chiliennes. Pourchassés, d’autres rejoignent le maquis, une guerilla est en train de naître. Le représentant de l’ONU en Amérique Latine, Rodolpho Stevenhagar dénonce un véritable génocide contre le peuple Mapuche, alors que court un appel sur les ondes : « n’oubliez jamais qui vous êtes, ni d’où vous venez, ne vous laissez pas engloutir par la société de l’homme blanc, car ce serait votre fin… »

Espagne - 2005 - 1h24 - VOSTF - 1,11Go résolution DVD - Ibéri Films.