Amerrika.jpg(Amreeka) Écrit et réalisé par Cherien Dabis.

Il n’y a pas plus généreux, plus débordant, plus gai, plus doux que Mouna. Avec ça, la tolérance incarnée, la gentillesse, l’humour, l’intelligence, la patience… car il en faut de la patience et il en faut de l’humour pour supporter la vie quotidienne à Gaza ! Mais bon, résolument portée vers le côté lumineux des choses, elle ne penserait même pas quitter cette vie-là, accrochée à ses racines, à sa famille… Sauf que son ado de fils ne supporte plus l’humiliation quotidienne et fantasme comme un fou sur ce pays où la liberté est la règle et les hamburgers la nourriture de base : AMERRIKA ! Le pays juste au-dessous du paradis… et justement lui tombe du ciel une lettre qui la laisse sur le popotin : elle a gagné une « green card » pour les USA, elle qui avait même oublié que son mari en avait fait la demande il y a bien longtemps… Et puis, ce n’est pas comme partir vers un monde inexploré, la sœur de Mouna y est installée depuis quinze ans avec mari, famille et petits chats…

À peine arrivés aux States, le fiston Fadi commence à déchanter : le 11 septembre est passé par là, et l’Amérique du Bon Dieu vient de commencer à pilonner le camp du mal et pas avec de l’eau bénite ! Tout ceux qui ont la peau un peu mate sont désormais soupçonnés des pires intentions. Voilà donc notre merveilleuse Mouna repartie dans un parcours du combattant éprouvant : comment faire pour ne pas rester à la charge de sa frangine et de son mari qui sont si chouettes mais qui, depuis cette entrée en guerre contre les Arabes, commencent à avoir du mal à joindre les deux bouts (un toubib arabe installé dans l’Illinois… bonjour les dégâts !), tant l’Amérique se referme avec frilosité dans un état de paranoïa hostile qui lui fait voir des terroristes partout. Le bon côté des choses, c’est que le camp de ceux qui en prennent plein la gueule aux USA est finalement assez diversifié et des solidarités inattendues vont apparaître de tous côtés…

Le miracle de ce film, c’est d’arriver à filer une vision cosmique de la situation à partir d’un petit monde familial élargi aux voisins, sans négliger rien de toutes les subtilités des relations humaines et de l’âme du même nom. La situation pourrait être tragique et ce n’est que du bonheur : c’est le miracle Mouna sans doute ; Mouna qui, malgré tous ses tourments, arrive à convaincre toute la smala et nous même qu’un jour viendra, couleur d’orange…

USA / Palestine - 2009 - 1h32 - VOSTF - 1,08 Go résolution DVD - Memento Films - avec Nisreen Faour, Melkar Muallem, Hiam Abbass…