Mot-clé : AsgharFarhadi

Client.jpg

Le Client

Écrit et réalisé par Asghar Farhadi (Festival de Cannes 2016 : Prix du scénario et Prix d’interprétation masculine pour Shahab Hosseini).Mystères de la traduction : le titre persan « forushande » signifie « le vendeur » et le film sortira en France sous le titre « le client »… Pas essentiel sans doute, mais garder en tête le sens du mot persan permet de mieux comprendre les ponts que Farhadi jette entre son histoire et la pièce de théâtre que jouent ses protagonistes… Emad et Rana sont en effet comédiens et on entre dans leur intimité au moment où approche la première représentation de La Mort d’un commis voyageur, dans laquelle ils interprètent les rôles principaux du père et de la mère, largement quinquagénaires.Dans la vie en vrai, ils sont bien plus jeunes, sans enfant, avec tout le…

Lire la suite

Enfants-de-Belle-Ville.jpg

Les enfants de Belle Ville

Écrit et réalisé par Asghar FarhadiBelle Ville, c’est le nom pour le moins paradoxal du quartier de Téhéran où se trouve un centre de détention pour mineurs. Akbar y fête son dix-huitième anniversaire, organisé par son ami Ala. L’ambiance devrait être à la joie mais pourtant, après les quelques effusions entre jeunes pensionnaires, Akbar s’effondre, terrassé de désespoir. Car il sait que cet anniversaire signifie pour lui le transfert dans une prison pour adultes et au bout du chemin l’exécution capitale. Akbar a été condamné à mort pour avoir tué, deux ans plus tôt, sa bien aimée : ce devait être un suicide romantique à deux, pour fuir l’oppression et les tabous de la société, mais il a survécu…Seule solution pour éviter l’inéluctable : obtenir du père de la victime le pardon qui…

Lire la suite

Fete-du-feu.jpg

La fête du feu

Écrit et réalisé par Asghar FarhadiRouhi est à deux doigts du mariage, et nage en pleine félicité. Pas riche, elle joue les aide-ménagères et atterrit par la grâce d’une agence d’intérim dans un couple en pleine crise. C’est le bordel dans la maison, et la belle maîtresse des lieux vit une crise intense de suspicion, collant ses oreilles sur les bouches d’aération de la salle de bain pour tenter d’entendre ce qui se passe chez sa voisine, qu’elle soupçonne d’avoir emberlificoté le cœur de son mari. Soupçonneuse de tout, elle voit d’un sale œil tout d’abord cette Rouhi envoyée par son mari , la paie pour qu’elle s’en aille, puis la rappelle, puis l’envoie se faire faire une beauté de mariée chez sa voisine pour l’espionner… La Rouhi, toute à son bonheur, reste zen quoi qu’il arrive et les…

Lire la suite

Separation.jpg

Une séparation

Écrit et réalisé par Asghar Farhadi (Festival de Berlin 2011 : Ours d’Or du meilleur film et double Ours d’Argent de la meilleure interprétation pour l’ensemble des actrices et des acteurs du film).Avec ce film fort et captivant, Ashgar Farhadi nous embarque dans une sorte de thriller intimiste, nous tient en haleine à partir de situations parfaitement quotidiennes, crée un suspense moral à travers des personnages d’une incroyable richesse (et quelles actrices, quels acteurs !), dont les motivations sont parfaitement légitimes même si contradictoires. Si bien que l’évolution du récit n’est jamais convenue, toujours d’une parfaite justesse mais jamais prévisible. Bref c’est absolument formidable.La scène d’ouverture pourrait presque se passer dans n’importe quel tribunal parisien,…

Lire la suite

A-propos-d_Elly.jpg

À propos d'Elly

Écrit et réalisé par Asghar Farhadi (Festival de Berlin 2009 : Ours d’Argent du meilleur réalisateur).À propos d’Elly donne un visage formidablement vivant à une jeunesse iranienne qui revendique, par son existence même, ouverture, liberté d’expression, évolution des mœurs… Le talent bien connu des Iraniens pour le cinéma trouve là un nouveau souffle et nous ouvre à une société telle qu’on ne la voit jamais à l’écran, plus proche de la nôtre que d’aucuns ne l’imaginent.Ils sont une poignée de couples, avec ou sans enfants, à s’être laissés embarquer par leur jolie copine Sepideh pour des vacances au bord de la mer Caspienne. D’un bon niveau culturel et social, plutôt gâtés par la nature, ils sont la réplique des trentenaires ou des quadra de nos films à nous… à quelques différences près.…

Lire la suite