Mot-clé : Epicentre

Dernier-ete-de-la-Boyita.jpg

Le dernier été de la Boyita

Écrit et réalisé par Julia Solomonoff. Ce beau film peut être vu en famille, avec des enfants à partir de 10 ans. L’été, c’est souvent le moment des grandes décisions, des grands changements dans la vie de chacun. Et pour les enfants ou les adolescents, l’été est le temps des premières fois, en même temps que les premiers pas sur le passage vertigineux vers l’âge adulte. Pour Jorgelina, qui doit avoir une petite douzaine d’années, cet été-là n’est pas comme les autres. Les années précédentes, elle avait l’habitude de jouer avec sa sœur aînée dans la « Boyita », une vieille caravane garée au fond du jardin. Mais aujourd’hui ses parents se sont séparés, sa sœur se prend pour une grande et la délaisse pour s’intéresser aux garçons, bref l’été familial n’a plus le même goût… Alors la petite…

Lire la suite

Bambi.jpg

Bambi

Documentaire de Sébastien Lifshitz, avec Marie-Pierre Pruvot alias Bambi. « On ne naît pas femme, on le devient. » (Simone de Beauvoir). C’est le magnifique portrait d’une très grande dame. Devenue sublime depuis le moment où elle s’est faite femme jusqu’à aujourd’hui, au soir de sa vie, quand, toujours aussi élégante et radieuse, elle raconte avec lucidité, avec sérénité et avec une classe folle son parcours hors norme, unique, fait de courage tranquille et d’intelligence tenace. Un destin qui est une leçon de liberté pour chacun. Marie-Pierre est née Jean-Pierre dans l’Algérie française des années quarante. Un petit garçon timide et légèrement introverti, coupable d’une passion immodérée pour les robes de ses sœurs. Une fille dans un corps de garçon, qui se révèle définitivement quand le…

Lire la suite

Nouveaux-chiens-de-garde.jpg

Les nouveaux chiens de garde

Film documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, sur un scénario de Serge Halimi, Pierre Rimbert, Renaud Lambert, Gilles Balbastre et Yannick Kergoat. En 1997, Serge Halimi (aujourd’hui directeur du Monde Diplomatique) publiait Les nouveaux chiens de garde, un pavé dans la mare journalistique qui épinglait la collusion des journalistes les plus en vue et des politiques, dénonçait la concentration des médias aux mains de quelques grands groupes financiaro-industriels, montrait la tyrannie d’une idéologie unique véhiculée par quelques experts auto-proclamés. Le livre fut réactualisée en 2005, après la mascarade du traitement médiatique du référendum européen. Le formidable film adapté du livre est salutaire, informatif et pédagogique, et a en plus le bon goût d’être très drôle et…

Lire la suite

Wendy-et-Lucy.jpg

Wendy et Lucy

Écrit et réalisé par Kelly Reichardt. C’est rien du tout cette petite histoire, et c’est immense. Parce qu’il y a les regards, les gestes, les rares mots échangés, maladroits, incertains, mais toujours plein du sens de l’histoire et de l’air du temps… Par petites touches minuscules, on devine ce qui se passe dans la tête de la poignée d’humains qui sont là, les hésitations de leur cœur, les difficultés avec un travail rare auquel chacun s’accroche, jamais sûr de rien, les petits gestes de solidarité humaine, le bonheur fugitif d’une rencontre improbable, l’importance de la tendresse d’un chien, et le souci de ne pas perturber un équilibre aléatoire et difficilement acquis. D’où vient Wendy ? On ne sait pas. Ce qu’on devine c’est qu’elle a en réserve une sorte d’énergie tranquille qui la…

Lire la suite

Eastern-plays.jpg

Eastern Plays

Écrit et réalisé par Kamen Kalev - Grand Prix au Festival Premiers Plans d’Angers en 2010 Au-delà du simple récit, c’est une peinture sans illusions de l’état des lieux et du devenir contemporain de l’Europe qui se dégage de cette œuvre. En ce début du XXIe siècle, le continent semble être hanté par le nihilisme, la confusion, la perte de repères et le repli identitaire. Toutes les péripéties vécues par les protagonistes et, au-delà, l’ambiance même du milieu décrit, semblent donner raison à la jeune Isil, qui, au détour d’une conversation, se désole d’une impression funeste, du sentiment d’une maladie de l’âme qui va peut-être, à terme, provoquer une catastrophe générale. Par touches impressionnistes, Kamen Kalev trace au couteau les contours d’une réalité sociale déliquescente. Il y a…

Lire la suite

Old-joy.jpg

Old Joy

Réalisé par Kelly Reichardt, scénario de Kelly Reichardt et Jonathan Raymond, d’après sa nouvelle. Deux hommes et une chienne en balade dans les paysages somptueux des montagnes de l’Oregon, nord-ouest des États Unis. Un film comme une escapade, hors des sentiers trop bien tracés d’une vie citadine et raisonnable, un film comme une parenthèse (dés)enchantée. Enchantée parce que vieille amitié renouée, communion avec la nature, air pur, sensation de liberté, obligations familiales, sociales, professionnelles oubliées… Désenchantée parce qu’évidence que ça ne va pas durer, que le retour à la réalité sera douloureux, parce que sentiment de perte d’un certain état d’enfance, d’innocence, d’insouciance. Le titre exprime avec grâce ce bien-être mélancolique, ou cette mélancolie bienheureuse :…

Lire la suite

Etrange-affaire-Angelica.jpg

L'étrange affaire Angélica

Écrit et réalisé par Manoel de Oliveira. C’est un petit abrégé, une quintessence de cinéma que nous offre Manoel de Oliveira. Évidemment, du haut de ses 102 ans, le doyen se garde bien de nous présenter les choses comme telles. De son précédent film (Singularités d’une jeune fille blonde), il a gardé le goût immodéré pour la fantaisie et la lucidité quant aux vanités du monde. Ici, pour parler avec une infinie finesse d’amour, d’art et de mort, il opte résolument pour une allure nonchalante, tout en décalage et d’un charme fou ! Charmant, le film l’est d’abord par sa façon de mélanger les époques : tout se déroule de nos jours, mais les personnages semblent plutôt issus de la société portugaise traditionnelle d’après-guerre. En atteste la pratique un peu désuète par laquelle nous entrons…

Lire la suite

Alamar.jpg

Alamar

Écrit, réalisé et monté par Pedro Gonzalez-Rubio - Tout un tas de sélections et de prix dans tout un tas de festivals, dont le Festival International de Rotterdam (Tiger Award) et les Rencontres des Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse (prix de la Critique Internationale). Voici un de ces films venus de nulle part et qui pourtant nous amènent ailleurs… Sans que l’on s’en rende compte, nous voilà embarqués dans une histoire qui nous fait tout oublier, et nous plonge dans un autre mode de vie où l’essentiel se révèle peu à peu et nous apaise. Le temps prend alors une toute autre signification que celle qu’on lui donne dans nos vies citadines parfaitement définies, où l’on oublie trop souvent de s’arrêter sur ce que l’on vit et de prendre le temps d’observer ceux qui nous entourent. C’est un…

Lire la suite