Mot-clé : UFO

The-Tribe.jpg

The Tribe

Écrit et réalisé par Myroslav Slaboshpytskiy (Grand Prix de la Semaine de la Critique, Festival de Cannes 2014). En langue des signes volontairement non sous-titrée.C’est un pari fou de cinéma. Un pari tenu au-delà de tout pronostic, de toute attente, qui fait de ce film une véritable révélation, une expérience à nulle autre pareille de radicalité productive, d’audace exaltante. Vous n’entendrez aucun dialogue dans The Tribe puisque tous les personnages – et les acteurs qui les interprètent – ou presque sont sourd-muets et s’expriment en langage des signes, que le jeune réalisateur a choisi de ne pas sous-titrer. Et c’est bien là que réside le coup de génie car ce choix, qui peut être déconcertant au premier abord, nous amène à nous concentrer sur l’étonnant et fascinant ballet des regards…

Lire la suite

Comrades.jpg

Comrades

Écrit et réalisé par Bill Douglas (inédit en France, version restaurée)Après la découverte de La Trilogie de l’enfance du britannique Bill Douglas, voici le magistral Comrades, deuxième et ultime œuvre de Douglas (mort d’un cancer en 1991, à 57 ans), restée inexplicablement inédite en France, tout juste diffusée à sa sortie dans un cinéma du West End, pendant six malheureuses semaines. Pourtant Comrades est une fresque historique, sociale, politique d’une originalité, d’une audace sidérantes.Bill Douglas mêle la Grande Histoire, ici celle de l’Angleterre rurale qui subit les contrecoups de la Révolution industrielle, et l’intime. Se croisent les histoires de lutte, d’amour, de famille. Inspiré de l’histoire réelle connue comme celle des « martyrs de Tolpuddle », Comrades nous fait…

Lire la suite

Wrong-cops.jpg

Wrong Cops

Écrit, réalisé, photographié et monté par Quentin Dupieux (Prix du Président Albert Dupontel, Festival Groland 2013). Musique de Mr Oizo.Quelle apocalyptique galerie de portraits de flics ! Quelle tableau jérômeboschien de la famille poulaga ! Hideux, difformes, libidineux, corrompus, vulgaires autant dans leur propos que leurs attitudes, toujours un bon mot raciste à glisser, sadiques envers le faible, soumis envers le fort, obsédés par les magouilles diverses et le détournement de drogues… Et une passion démesurée pour la techno qui en fait danser certains en slip kangourou devant leur amant travelo. Bon vous l’aurez compris, les flics qui sont les héros de ce grand cinglé de Quentin Dupieux sont purement imaginaires et toute ressemblance avec des policiers existant ou ayant existé…

Lire la suite

Brooklyn.jpg

Brooklyn

Écrit et réalisé par Pascal Tessaud.Triple bonheur avec cet épatant premier film quasiment autoproduit, réalisé en toute indépendance, avec une solide connaissance du sujet comme moteur et l’enthousiasme comme carburant : celui de découvrir le visage rayonnant et la forte personnalité de la rappeuse helvético-ivoirienne KT Gorique ; celui de voir la banlieue – en l’occurrence Saint-Denis – dans toute sa vitalité, loin des clichés stigmatisants ; celui enfin de plonger au cœur de la création hip hop et slam, sa richesse, sa complexité, ses contradictions.On va suivre Coralie, une jeune rappeuse de 22 ans dont le nom de scène est Brooklyn, qui quitte son père obtus et sa Suisse natale – pas vraiment terre de hip hop – pour venir s’installer et tenter sa chance en région parisienne. A…

Lire la suite

Des-jeunes-gens-modernes.jpg

Des Jeunes Gens Mödernes

Post punk, coldwave et culture Novö en France, 1978-1983 : film documentaire de Jean-François Sanz, coécrit et monté par Farid Lozès. « Le Punk proclamait “No Future” mais le futur était déjà là et les jeunes gens mödernes n’avaient d’autre choix que de faire avec… »Des Jeunes Gens Mödernes est le premier documentaire de référence sur la scène post punk / cold wave qui a agité l’underground hexagonal fin 70’s - début 80’s. Dans la continuité de l’exposition collective présentée à la Galerie du Jour Agnès B. en 2008, Jean-François Sanz a réuni pour ce film un matériel exceptionnel qui met à jour, à travers une trentaine d’interviews des principaux acteurs de cette scène et plus de 350 archives d’époque, tout un pan du patrimoine pop-culturel français encore assez…

Lire la suite

2-automnes-3-hivers.jpg

2 automnes 3 hivers

Écrit et réalisé par Sébastien Betbeder Il y a quelque chose de sacrément revigorant dans le ton de ce film au charme fou, un petit vent frais de liberté y souffle, décoiffant, stimulant, on en sort les neurones en éveil, le cœur tout en émoi, et un sourire complice aux lèvres. Il y a quelque chose qui se passe dans le cinéma français, dans les marges de l’industrie lourde productrice à la chaîne de films formatés. Il y a des films qui se créent hors système, sur la seule force d’un désir, un cinéma assez amoureux du public pour oser l’entraîner vers l’aventure émoustillante de chemins non balisés, avec l’a-priori vivifiant que le spectateur est ouvert à toutes les découvertes. 2 automnes, 3 hivers n’a pas été fait avec de gros moyens financiers, pourtant c’est une gourmandise et on n’en…

Lire la suite

Trilogie-Bill-Douglas.jpg

La trilogie de l'enfance, de Bill Douglas

Écrit et réalisé par Bill Douglas, trilogie magnifique proposée en deux programmes, à voir impérativement dans l’ordre - Trilogie 1+2 (1h42) : My childhood (1972) et My ain folk (1973) - Trilogie 3 (1h12) : My Way Home (1978).Le nom de Bill Douglas ne vous évoque probablement pas grand chose. Rassurez-vous, il était aussi inconnu de la plupart d’entre nous. Après sa sortie remarquée et célébrée par un petit nombre de cinéphiles dans les années 70, l’histoire du cinéma a bizarrement laissé filé cette œuvre extraordinaire, devenue quasi invisible depuis. Mais la véritable rareté de cette trilogie, c’est bien l’inestimable façon dont Bill Douglas filme l’enfance, sa propre enfance. Attaché à des situations souvent très simples – ce sont les plus riches –, il parvient à donner aux images une…

Lire la suite