Mot-clé : fiction

Primer.jpg

Primer

Produit, écrit, réalisé, monté et mis en musique par Shane Carruth - Grand Prix au Festival de Sundance (son dernier film, Upstream Color, sort cet été).Comment présenter Primer ? Là est toute la difficulté tant le film nous entraîne dans un univers labyrinthique, mélangeant science fiction et réalité scientifique. Tentons un résumé : Aaron et Abe sont jeunes, électroniciens et enthousiastes. Aidés de deux collaborateurs, il travaillent sur de nouvelles cartes informatiques lorsque, par accident, ils découvrent que l’une de leurs « boîtes » permet de réduire la masse des objets. Ils échafaudent une théorie : il existerait des échelles temporelles différentes. Pour la vérifier, il vont tenter l’expérience sur eux-mêmes, modifiant ainsi le cours de leur existence.On pourrait donc qualifier…

Lire la suite

Quatre-saisons-d_Espigoule.jpg

Les 4 saisons d'Espigoule

Film de Christian Philibert, avec les habitants du village d’Espigoule.Un conte où « tout n’est pas vrai, mais où rien n’est vraiment faux ». Il serait une fois, perdu quelque part dans les collines du Haut-Var, un village qui s’appellerait Espigoule. Espigoule, dont les habitants résistent à l’invasion de la mélancolie : il y a le poète que personne n’écoute, le tenancier du bistrot, les mémés râleuses, le peintre anarchiste grand spécialiste de la sieste, les joyeux farceurs, le politicien en campagne, le curé farfelu, le cycliste du dimanche, toute une population plus vraie que nature jouée par les authentiques espigoulais. Alors que le commun des « enfants du pays » deviennent généralement manoeuvres, chômeurs ou médecins à la grande ville, l’un d’eux, arrivé à cet âge où l’on voit les…

Lire la suite

Amis-animaux.jpg

Les amis animaux

Programme de courts métrages réalisés par Eva Lindström (pour les enfants à partir de 2 ans).Un trait naïf, une nature luxuriante, des histoires parfois espiègles ou fantastiques… des films pour les tout-petits par une grande illustratrice scandinave. Eva Lindström est une référence en matière de littérature jeunesse. Son style est trés proche du langage pictural des enfants. Avec une bonne dose d’humour elle arrive à transformer les détails de la vie quotidienne en quelque chose de grand et de fascinant. Dans ses histoires, la nature tient souvent une place prépondérante et le fantastique comme le surréel imprègnent fortement son œuvre. Alors ne manquez pas de faire découvrir ce monde merveilleux à vos chers petits, qui ne l’oubliez pas, sont d’une nature bien plus curieuse que nous…

Lire la suite

Comrades.jpg

Comrades

Écrit et réalisé par Bill Douglas (inédit en France, version restaurée)Après la découverte de La Trilogie de l’enfance du britannique Bill Douglas, voici le magistral Comrades, deuxième et ultime œuvre de Douglas (mort d’un cancer en 1991, à 57 ans), restée inexplicablement inédite en France, tout juste diffusée à sa sortie dans un cinéma du West End, pendant six malheureuses semaines. Pourtant Comrades est une fresque historique, sociale, politique d’une originalité, d’une audace sidérantes.Bill Douglas mêle la Grande Histoire, ici celle de l’Angleterre rurale qui subit les contrecoups de la Révolution industrielle, et l’intime. Se croisent les histoires de lutte, d’amour, de famille. Inspiré de l’histoire réelle connue comme celle des « martyrs de Tolpuddle », Comrades nous fait…

Lire la suite

Vieux-chats.jpg

Les vieux chats

Écrit et réalisé par Sebastian Silva et Pedro Peirano (qui nous avaient déjà donné en 2009 le savoureux La Nana, également disponible en Vidéo en Poche).Il faut imaginer la rencontre, à Santiago du Chili, de la comédie italienne cruelle — comme L’Argent de la vieille — et d’un mélo mère-fille tordu d’Almodóvar. La mère est octogénaire, vit avec son compagnon, un peu plus vaillant qu’elle, en haut d’un immeuble résidentiel. Deux chats ventrus règnent sur l’appartement rempli de bibelots. Tout de suite, le film est captivant dans sa manière d’investir les lieux comme par effraction, en silence, pour surprendre le couple âgé encore au lit, à peine réveillé…La Nana, le précédent film des deux auteurs, montrait le quotidien banal et invivable d’une bonne dans une famille bourgeoise. Ces deux-là…

Lire la suite

Goshu.jpg

Goshu le violoncelliste

Écrit et réalisé par Isao Takahata.Ce très beau dessin animé sera un vrai régal pour les yeux mais aussi pour les oreilles des enfants à partir de cinq ans ! Réalisé il y a plus de trente ans par l’un des maîtres du cinéma d’animation japonais (Isao Takahata a signé depuis, pour ne citer que ses films distribués en France, Le Tombeau des lucioles, Mes voisins les Yamada, La Princesse Kaguya), Goshu le violoncelliste est une merveilleuse initiation à la musique. Une initiation qui passe par la poésie des images et la malice des situations, une découverte qui fait la part belle à l’imaginaire et à la curiosité. C’est beau, c’est touchant, c’est intelligent, c’est ludique, pas d’aventures extaordinaires, pas de héros super-débrouillards, pas d’effets spéciaux… juste une belle histoire très…

Lire la suite

Petit-homme.jpg

Le Petit Homme

Écrit et réalisé par Sudabeh MortezaiVous n’êtes pas prêts d’oublier le regard sombre et déterminé de Ramasan, ce petit bonhomme magnifique de onze ans, prêt à tout, comme un jeune loup orphelin grandi trop vite, pour protéger sa famille. Ramasan est un garçon d’origine tchétchène qui vit avec sa mère et ses deux sœurs cadettes à Macondo, un immense ensemble construit dans les années cinquante dans la banlieue de Vienne. À l’époque le quartier accueillait avant tout les exilés des pays de l’Est communiste, aujourd’hui s’y réfugient une vingtaine de nationalités de migrants, essentiellement tchétchènes, afghans et somaliens. Le père de Ramasan est mort à Grozny, à des milliers de kilomètres, sous les balles des Russes et de leurs complices : et le gamin passe chaque jour de longues minutes…

Lire la suite

Dernier-voyage-de-Tanya.jpg

Le dernier voyage de Tanya

Un film d’Aleksei Fedorchenko, scénario de Denis Osokin (Prix de Critique internationale et Prix de la meilleure photographie, Festival de Venise 2010)Les plus beaux voyages au cinéma sont souvent les plus inattendus. Le Dernier voyage de Tanya est la preuve que ces aventures précieuses sont encore possibles, même lorsqu’on se croit rassasié de belles images, de belles histoires, de beaux personnages. Elle nous restera longtemps après, l’infinie délicatesse de ce film d’un cinéaste russe jusque là inconnu (de nous en tout cas), comme le souvenir d’une tendre et déroutante balade au cœur d’un paysage aussi triste qu’émouvant, une promenade avec l’amour et la mort, comme dirait John Huston.Tanya est morte et ce voyage est son dernier. Miron, son mari, ne veut pas la livrer à la morgue,…

Lire la suite

Wrong-cops.jpg

Wrong Cops

Écrit, réalisé, photographié et monté par Quentin Dupieux (Prix du Président Albert Dupontel, Festival Groland 2013). Musique de Mr Oizo.Quelle apocalyptique galerie de portraits de flics ! Quelle tableau jérômeboschien de la famille poulaga ! Hideux, difformes, libidineux, corrompus, vulgaires autant dans leur propos que leurs attitudes, toujours un bon mot raciste à glisser, sadiques envers le faible, soumis envers le fort, obsédés par les magouilles diverses et le détournement de drogues… Et une passion démesurée pour la techno qui en fait danser certains en slip kangourou devant leur amant travelo. Bon vous l’aurez compris, les flics qui sont les héros de ce grand cinglé de Quentin Dupieux sont purement imaginaires et toute ressemblance avec des policiers existant ou ayant existé…

Lire la suite

Victoria.jpg

Victoria

Un film de Sebastian Schipper (Grand Prix du Festival du film policier de Beaune 2015, Meilleure Photographie au festival de Berlin 2015).C’est l’énergie fiévreuse et électrique de la nuit qui donne son tempo si particulier à ce thriller haletant, qui emporte Victoria (épatante Laïa Costa) dans une course effrénée vers une issue jusqu’au dernier instant incertaine… Le film débute par la lumière éblouissante et syncopée du stroboscope d’une boîte de nuit de Mitte, le quartier branché de Berlin. Peu à peu, alors que la caméra se fraie un chemin au milieu des corps dansant dans la pénombre, on devine celui de Victoria, énergisé par la techno qui monte et monte. Elle va vers le bar et tente d’engager la conversation avec le barman, en vain. On comprend que la jolie Victoria est seule,…

Lire la suite

Brooklyn.jpg

Brooklyn

Écrit et réalisé par Pascal Tessaud.Triple bonheur avec cet épatant premier film quasiment autoproduit, réalisé en toute indépendance, avec une solide connaissance du sujet comme moteur et l’enthousiasme comme carburant : celui de découvrir le visage rayonnant et la forte personnalité de la rappeuse helvético-ivoirienne KT Gorique ; celui de voir la banlieue – en l’occurrence Saint-Denis – dans toute sa vitalité, loin des clichés stigmatisants ; celui enfin de plonger au cœur de la création hip hop et slam, sa richesse, sa complexité, ses contradictions.On va suivre Coralie, une jeune rappeuse de 22 ans dont le nom de scène est Brooklyn, qui quitte son père obtus et sa Suisse natale – pas vraiment terre de hip hop – pour venir s’installer et tenter sa chance en région parisienne. A…

Lire la suite

Lili-Pom.jpg

Lili Pom et le voleur d'arbres

Programme de six films d’animation pour les enfants à partir de 3 ans. Un programme original pour les tout petits, composé de deux nouvelles perles du cinéma d’animation iranien et de quatre très chouettes réalisations des Films Magiques, un studio français modeste et génial. Six petites histoires qui tournent autour de la nature et de sa sauvegarde et qui chantent sur tous les tons à quel point l’imagination est importante dans la vie !Les quatre films français :Le poisson rouge qui voulait voir la mer (Fabrice de la Rosa et Michaël Journolleau  5mn30, sans dialogue) : un petit poisson rouge s’ennuie dans son bocal. Il rêve de voir la mer. Un jour, il décide de tenter l’aventure et saute dans la cuvette des toilettes… mais le chemin vers la liberté n’est pas sans danger !Lili Pom (Fabrice…

Lire la suite

Leger-tremblement-du-paysage.jpg

Léger tremblement du paysage

Écrit, réalisé, monté et mixé par Philippe Fernandez (son dernier film, Cosmodrama, sort cet été). Homme-orchestre jusqu’au bout, il a aussi composé la musique, avec la collaboration de Plimplim.Dans Les Cahiers du Cinéma, Jean-Michel Frodon écrivait, à propos de Léger tremblement du paysage : « la plus belle idée de comédie inventée en France depuis longtemps », véritable météorite projeté sur ses spectateurs, avec la confiance souriante et exigeante que le léger tremblement qui en résulte déclenche rires et pensées. »Philippe Fernandez nous fait sourire, et même souvent rire, comme personne ne le fait, et peut-être comme personne ne l’a jamais fait au cinéma (la seule référence qui vienne, c’est le Tati de Mon Oncle et Playtime). Il invente un monde qui n’est pas la plate copie du nôtre,…

Lire la suite

Secrets-des-autres.jpg

Les secrets des autres

Écrit et réalisé par Patrick WangGracieuse autant que pudique. Gaie et émouvante à la fois. Cette perle rare est signée Patrick Wang, qui nous avait déjà énormément touchés avec In the Family. Son nouvel opus est de la même veine : tout en finesse et en tendresse.Derrière chaque paupière, chaque sourire, se cachent des secrets, des incertitudes, parfois des chagrins inavoués. Impedimenta encombrants, enfouis sous une chape de silence afin qu’ils ne viennent pas assombrir les petits bonheurs quotidiens qui sont déjà suffisamment fragiles… Ainsi en va-t-il pour la maisonnée de John et Ricky qui semble accrochée à sa tranquillité comme une patelle – dite aussi bernique – à son rocher. Ce couple de quarantenaires a tout pour être heureux dans un environnement paisible où l’on ne s’ennuie…

Lire la suite

Grande-ville.jpg

Satyajit Ray : six films restaurés du poète Bengali

La Grande Ville (Ours d’argent, Berlin 1964)Un modeste employé de banque à Calcutta a du mal à subvenir aux besoins de sa famille. Enfreignant les traditions, sa femme se décide à chercher du travail et devient représentante en porte à porte. Son mari accepte mal cette situation. Suite à un krach boursier, il est licencié, et le travail de sa femme devient d’autant plus nécessaire… « C’est un film exemplaire sur le couple, avec des scènes d’une étonnante tendresse et d’une grande retenue. Un chef-d’oeuvre. » (Jean Tulard)« Plutôt qu’une simple observation sociale, une dynamique palpitante révélant ses espoirs. Un chemin éclairé par une actrice lumineuse, traversé d’émotions et d’intelligence. Un film indispensable, l’art de Satyajit Ray porté à son pinacle. » (DVDClassik)Inde - 1963 -…

Lire la suite

Seconde-mere.jpg

Une seconde mère

Écrit et réalisé par Anna Muylaert.Un film formidablement attachant, terriblement humain, qui vous charme grâce à son style fluide, léger, enjoué… Au bord d’une piscine bien proprette semble cheminer une caravane de jouets luxueux. Un bébé chien pataud gambade au milieu. Une femme à la peau mate s’occupe d’un môme aux cheveux sombres. Elle le regarde avec toute l’attention, toute la tendresse d’une mère qu’elle n’est pourtant pas. On le devine à sa façon un peu gauche de refuser de venir nager avec l’enfant, à sa tenue vestimentaire qui ne cadre pas avec le standing de la propriété, à sa manière de rester « à sa place »… Autant de signes qui trahissent sa condition de domestique interchangeable, hormis, peut-être, dans le regard du garçonnet qui la considère comme une seconde mère. Celle…

Lire la suite

Cheburashka.jpg

Cheburashka et ses amis

Programme de trois films d’animation réalisés par Makoto Nakamura, d’après le livre d’Edouard Uspensky et les films de Roman Kachanov. Nouvelle version japonaise de classiques de l’animation russe (il faudrait dire soviétique puisque le dernier film de la série originale date de 1983), Cheburashka et ses amis est une très chouette réussite, pleine d’invention et de drôlerie (pour les enfants à partir de 4 ans).Cheburashka est une drôle de petite créature, qui pourrait ressembler à un ourson en peluche avec une bouille toute ronde et de grandes oreilles à la Mickey. Il débarque dans une petite ville russe à l’intérieur d’une caisse d’oranges venue d’un pays lointain. Le brave épicier qui le découvre veut assez logiquement le confier au zoo de la ville, mais l’établissement ne veut pas le…

Lire la suite

Enfants-de-Belle-Ville.jpg

Les enfants de Belle Ville

Écrit et réalisé par Asghar FarhadiBelle Ville, c’est le nom pour le moins paradoxal du quartier de Téhéran où se trouve un centre de détention pour mineurs. Akbar y fête son dix-huitième anniversaire, organisé par son ami Ala. L’ambiance devrait être à la joie mais pourtant, après les quelques effusions entre jeunes pensionnaires, Akbar s’effondre, terrassé de désespoir. Car il sait que cet anniversaire signifie pour lui le transfert dans une prison pour adultes et au bout du chemin l’exécution capitale. Akbar a été condamné à mort pour avoir tué, deux ans plus tôt, sa bien aimée : ce devait être un suicide romantique à deux, pour fuir l’oppression et les tabous de la société, mais il a survécu…Seule solution pour éviter l’inéluctable : obtenir du père de la victime le pardon qui…

Lire la suite

Fete-du-feu.jpg

La fête du feu

Écrit et réalisé par Asghar FarhadiRouhi est à deux doigts du mariage, et nage en pleine félicité. Pas riche, elle joue les aide-ménagères et atterrit par la grâce d’une agence d’intérim dans un couple en pleine crise. C’est le bordel dans la maison, et la belle maîtresse des lieux vit une crise intense de suspicion, collant ses oreilles sur les bouches d’aération de la salle de bain pour tenter d’entendre ce qui se passe chez sa voisine, qu’elle soupçonne d’avoir emberlificoté le cœur de son mari. Soupçonneuse de tout, elle voit d’un sale œil tout d’abord cette Rouhi envoyée par son mari , la paie pour qu’elle s’en aille, puis la rappelle, puis l’envoie se faire faire une beauté de mariée chez sa voisine pour l’espionner… La Rouhi, toute à son bonheur, reste zen quoi qu’il arrive et les…

Lire la suite

Separation.jpg

Une séparation

Écrit et réalisé par Asghar Farhadi (Festival de Berlin 2011 : Ours d’Or du meilleur film et double Ours d’Argent de la meilleure interprétation pour l’ensemble des actrices et des acteurs du film).Avec ce film fort et captivant, Ashgar Farhadi nous embarque dans une sorte de thriller intimiste, nous tient en haleine à partir de situations parfaitement quotidiennes, crée un suspense moral à travers des personnages d’une incroyable richesse (et quelles actrices, quels acteurs !), dont les motivations sont parfaitement légitimes même si contradictoires. Si bien que l’évolution du récit n’est jamais convenue, toujours d’une parfaite justesse mais jamais prévisible. Bref c’est absolument formidable.La scène d’ouverture pourrait presque se passer dans n’importe quel tribunal parisien,…

Lire la suite

- page 1 de 6